Face à la mer…

English version : https://nathjy.travel.blog/2020/06/29/facing-the-sea/

A quoi pense-ton face à la mer ? Pour ma part, faire face à une mer déchaînée, c’est faire remonter toute la fureur qui m’habite. Mes plus fortes furies sont celles liées aux injustices de ce monde. Là, ce ne sont plus des vagues, ce sont des tsunamis qui montent à mes lèvres, mon cœur se soulève et cela déferle par mes yeux.

Face à la mer, je pense aussi que de l’autre côté, il y a d’autres habitants, d’autres modes de vie, d’autres rêves, et pourtant malgré la mer et les océans qui nous séparent, nous sommes une seule et même humanité.

Face à la mer déchaînée et aux déchets qu’elle transporte, je me demande ce que nous avons fait de notre planète. Sommes-nous condamnés à n’être que des pollueurs, des producteurs de déchets, interconnectés les uns avec les autres ?

Et puis, le va-et-vient de la mer produisant son effet, ma furie s’apaise. Je repense à tous les bons moments vécus ici ou là, sur les plages de l’Inde, du Maroc ou de l’Italie. Je repense à ces merveilleux couchers de soleil dont nous avons été témoins, à ces levers de soleil, à nos interminables promenades sur le sable fin.

Je repense aux pêcheurs qui partent en mer, à Kochi ou à Perumpally, sur leurs frêles embarcations. Je pense aux barques bleues d’Essaouira et puis je pense que nous pourrions faire mieux avec toutes ces merveilles.

Je pense que nous pourrons bientôt nous inspirer des trésors que la nature nous offre pour vivre un peu plus en harmonie.

Par Nathalie

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Daphné dit :

    Mille mercis Nathalie de partager ces si beaux textes ! Tu nous fais voyager dans l’espace, le temps et dans le coeur de ces hommes et ces femmes auxquels tu sais si bien accorder ton attention et ton temps. Merci et bravo, vraiment !!!

    J'aime

  2. Celine dit :

    Merci pour ce nouveau texte avec lequel on s’évade instantanément et qui reste en nous bien après la lecture. Se diffuse alors en nous l’envie de remercier la Nature, encore et encore, et de la protéger, beaucoup plus. Merci Nathalie!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s