A Kochi, il y a un an…

« Un jour, une découverte » : voyage à la rencontre de belles personnes et vers plus de lumière pour ensoleiller 2021…Une rencontre inoubliable ! J-14

Décembre 2019, Johnson, c’est chez Sheeba et Edwin que nous avons fait ta connaissance. En quelques minutes, l’humour était de la partie. Assez vite, tu nous as proposé de faire un tour dans Fort Cochin et ensemble nous sommes allés sur un marché d’artisans.

Le lendemain matin, tu as emprunté la voiture de ton oncle car tu voulais nous faire découvrir tes coups de coeur dans les backwaters à la sortie de Kochi.

Arrivés dans le petit village de pêcheurs, tu étais déçu car ils étaient en grève et tu ne pouvais pas nous faire découvrir l’activité habituelle. En même temps, tu comprenais leurs problèmes et leur colère.

Avec Jean-Yves, même si comme il l’a écrit dans son article intitulé « Différents », vous étiez tout en contraste, la magie a tout de suite opéré et vous vous êtes vite trouvés pour vous faire des blagues l’un à l’autre, complices en quelques instants.

Tu nous as réjoui, tu nous as fait apprécier le charme de ce petit coin de pêche que tu admirais tant et tu nous as donné envie d’en savoir plus.

Ensemble, nous avons beaucoup ri, ça c’est certain. Et nous avons aussi beaucoup échangé sur la société, sur les injustices, sur le libéralisme et tout ce qu’il détruit de par le monde.

Des hommes de conviction en pleine méditation face à l’infini de la mer… ça prend toujours un air sérieux, enfin durant quelques instants…

Tu nous as fait pénétrer cet univers qui nous était un peu étranger.

Ensemble nous sommes allés à la rencontre des pêcheurs et nous avons bu du thé chaï comme seuls les indiens des gargottes savent le faire.

Et puis, nous avons poursuivi un peu plus loin, dans un coin qui te faisait vraiment rêver. Je crois bien que si tu avais été seul, c’est ici que tu aurais choisi de vivre. Et tu nous as parlé d’Anitha, ta femme dont tu étais fou amoureux et d’Alen, ton fils dont tu étais on ne peut plus fier.

Tu nous as fait découvrir la pêche sous toutes ses formes et tu nous as fait aimé cette ambiance.

Tu nous as fait tomber en extase devant la beauté et la nature. Ah, comme ils étaient bons tous ces moments partagés, et tellement simples à la fois.

La pêche aux carrelets nous a fasciné et nous avons passé beaucoup de temps debout sur ce pont à regarder le va-et-vient des filets.

Nous avons échangé avec quelques pêcheurs du secteur et ces instants restent à jamais gravés dans nos mémoires. Nous aussi nous avons été conquis par cet endroit d’une grande sérénité loin de la folie des villes.

Nous sommes restés ébahis devant les bateaux qui offraient une féerie de couleurs sur l’horizon. Merci à toi de nous avoir partagé tes petits coins secrets.

Le lendemain, tu nous as accompagné au Château de Kochi…

Tu as fait preuve d’une patience à nulle autre pareille pour que je puisse trouver toutes les épices et toutes les étoffes dont je rêvais…quelle patience en or et tout cela avec un sens de l’humour incomparable. Tous les commerçants du vieux Cochin te connaissaient et aimaient rire avec toi…

Tu nous as même fait découvrir la bourse aux épices de Cochin…incroyable ! A notre retour en France, on a donc gardé le contact pour échanger des blagues et des réflexions. Et quelle joie quand on recevait un post de ta part.

Le soir au coucher du soleil, tu nous as amené au Port de Cochin pour passer une soirée autour des filets chinois à admirer l’infini. Et voilà que ce soir nous apprenons que toi aussi tu es entré dans l’infini.

Et nous apprenons en ce même instant qu’Alen, ton fils, à qui tu as transmis ta passion des langues étrangères, a décidé de relever le défi de les enseigner, alors que tu n’es plus à ses côtés. A dix ans, il lance un cours anglais-français en ligne depuis son écran ! Le digne fils de son père, vif et battant, comme tu l’étais ! Tu étais passionné par les langues étrangères parce que tu étais passionné de rencontres humaines et notre rencontre a été vraiment passionnante !

Alors bien que nous rêvons de revoir Kochi, nous savons désormais que sans toi, ce ne sera jamais comme cette première fois en 2019, puisque tu nous as quitté !

C’est avec une vive émotion et beaucoup de tristesse, que nous voulons te rendre hommage pour ta verve, ton humour, ta révolte et pour tout ce que tu nous as apporté durant ces quelques jours passés ensemble à Kochi. Et nous souhaitons longue vie au projet d’Alen !

Par Nathalie

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Stephanie Berth dit :

    Un magnifique témoignage 🙏🙏🙏

    Aimé par 1 personne

  2. Amal dit :

    Bel hommage tout en sourires

    Aimé par 1 personne

  3. Daphné dit :

    Quelle merveilleux hommage… Tes mots tracent le portrait d’un homme dont nous aurions tous aimé croiser le chemin. C’est un peu chose faite, grâce à toi Nathalie. Merci et oui, longue vie au projet d’Alen ! Si on peut aider, tu nous fais signe…!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s