Mogador depuis les toits

Un jour, un ailleurs n° 24

Retrouvez chaque jour, une matinale déconfinée pour garder l’esprit ouvert sur le monde, en vous abonnant au blog. Pour cela, il suffit d’un clic sur le bandeau bleu tout en bas de l’article !

Émerger de la brume matinale, entendre au loin l’appel du muezzin et regarder la ville, qui s’éveille, depuis ses toits.

Considérer avec étonnement cet enchevêtrement de paraboles qui semblent avoir désormais conquis toute la cité.

Attendre que le mouvement naisse en contrebas dans la Médina.

Regarder le marchand de sabres, tout frais pêchés, qui s’installe au coin de la rue et, voir la clientèle qui commence à défiler.

Quelques heures plus tard, après avoir effectué quelques emplettes et dégusté un bon tajine, remonter sur la terrasse pour prendre le soleil, en compagnie d’un bon livre.

Jeter un œil dans la rue en bas et s’apercevoir qu’il n’y a même plus un chat dans les ruelles de la Médina, la ville est maintenant plongée dans la torpeur du début d’après-midi.

Apprécier alors l’ombre des grands murs tout de blancs vêtus.

Tourner la tête du côté du minaret et voir qu’il reste un semblant de vie.

Une mouette résiste à l’apathie ambiante et surveille la ville pendant que les hommes font la sieste.

Une fois avoir parcouru distraitement quelques chapitres du livre et somnolé quelques instants, se décider enfin à sortir de la léthargie pour aller sillonner la ville.

Sous l’effet de la chaleur, s’arrêter siroter une citronnade sur la terrasse du Palais des remparts et admirer les toits qui s’étendent à l’infini vers les quartiers industriels.

S’amuser de voir une collection de plats à tajine abandonnés, que l’on n’a pu se résoudre à jeter parce qu’ils ont peut-être la Baraka.

Jeter un regard du côté de la Skala et avoir la sensation d’être à bord d’un paquebot.

S’imaginer un instant prendre la mer depuis la Skala.

Tourner la tête de tous côtés et percevoir que la mer est vraiment omniprésente. Sur la droite…

… tout comme sur la gauche.

Distinguer dans la brume de chaleur, la Skala du port et le fourmillement des barques de pêche.

Scruter un chalutier qui rentre au port dans une valse de mouettes qui espèrent récupérer dans son sillage quelques restes de poisson.

S’enthousiasmer devant l’art présent jusque sur les toits et se figurer quelques instants assis sur ces quelques chaises en fer forgé à l’ombre des mosaïques. Descendre enfin prendre le frais à l’ombre des ruelles. Sillonner cette fois la Médina en tout sens et savourer la fraîcheur des rues.

Apercevoir l’homme au burnou noir croisé dans une autre histoire (à découvrir sur ce blog dans « Intrigue dans la Médina »), qui lui aussi admire la Mogador du Maghreb, du haut de sa terrasse, en compagnie d’une mouette.

Grimper de nouveau sur une terrasse pour savourer le spectacle qui s’annonce, alors que la luminosité commence à décliner.

Être époustouflé par le va et vient incessant des mouettes accompagnant de leur vol, le retour des pêcheurs dans le petit port.

S’exclamer devant les deux pêcheurs retardataires qui vont devoir affronter la mer qui commence à s’agiter.

Terminer la journée emplit de gratitude pour avoir vu autant de merveilles et être profondément ému de voir le soleil se coucher sur la mer, pour la énième fois, en ayant la conviction que cela se reproduira à l’infini.

Par Nathalie

N’hésitez pas à laisser un commentaire, à partager une émotion, à livrer vos impressions…et si vous voulez découvrir le post précédent de cette série « Un jour, un ailleurs », RDV sur : https://nathjy.travel.blog/2020/11/20/envoute-par-la-danse-au-kalamandalam/

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anonyme dit :

    Bonjour très beau reportage merci pour ce partage

    Aimé par 1 personne

  2. Leycuras dit :

    Il y a surement aussi des mouettes qui scrutent la France et grâce à elles on va peut être retrouver notre liberté !la médina aussi bien décrite fait rêver !merci Nath c est toujours un enchantement ces petits échappatoires qui nous enmene en voyage !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s