Pourquoi aller à Pushkar?

2. Pour se promener parmi la foule et découvrir quelques uns des 400 temples de la ville

Lien vers l’épisode 1. sur le campement des chameliers dans la plaine de sable :

https://nathjy.travel.blog/2021/02/17/pourquoi-faut-il-absolument-se-rendre-a-pushkar/

Au petit matin, être réveillé par les sons inhabituels alentours et se rendre sous la grande tente de restauration. Découvrir les yeux éberlués le faste du petit-déjeuner servi avec élégance.

Une fois rassasié, décider d’aller faire un tour du côté de la Pushkar-Fair pour assister à la présentation des chameaux superbement parés de pompons aux couleurs chamarrées.

S’extasier devant ce spectacle aux milles couleurs tout en découvrant le savoir-faire des chameliers du désert du Thar, ce grand désert Indien. 

Commencer à ressentir que notre perception du monde vacille car autour de nous tout est si différent de nos habitudes.

Dans le stade transformé pour l’occasion en plaine de concert, la Mela Maiden accueille tous les festivaliers.

C’est ici que se rassemblent chaque année des milliers de pèlerins et de chameliers. Les discussions vont bon train sur la plaine et les transactions sont toujours en cours.

Tomber sous le charme des femmes du Rajasthan et de leur ghunghat flambloyants.

S’extasier encore et toujours devant les chameaux aux tonsures de luxe, parés de colliers, maquillés, aux dents d’une blancheur si éclatante qu’ils pourraient tourner pour une publicité de dentifrice, tout cela sous la conduite des hommes du désert aux turbans chatoyants.

Prendre un moment pour échanger avec un couple qui profite de la foire pour faire une promenade à dos de chameau et pour se faire photographier.

Flâner parmi les chameaux dans la plaine des concerts, puis se reposer un temps à l’abri des tentes installées pour l’évènement.

Être enthousiasmé par les multiples installations qui permettent à chacun d’assister aux compétitions en tout genre dans les meilleures conditions.

Se fondre une nouvelle fois au cœur de la foule et s’immerger dans ce tableau aux multiples couleurs. Se laisser emporter par la vague humaine, être tout simplement heureux de faire partie de la même et grande humanité.

Aller faire un tour à la découverte de la ville sainte.  Etre bluffé par la multitude de pèlerins aux vêtements couleur safran.

S’étonner en apercevant une petite pharmacie en chemin, si différente des temples de consommation que sont les pharmacies dans nos contrées .

Un peu plus loin au cours de la marche, distinguer une statue de Gandhi qui nous invite à prendre un temps de méditation.

Choisir de se replonger dans les rues étroites de la ville de Pushkar et se sentir porter par la foule qui nous convie une fois de plus à la rencontre de notre humanité.

Apprécier la multitude des temples de Pushkar …

…et des lieux de recueillement. Symboles de la spiritualité partout présente, au cœur de la vie quotidienne, avec ou sans artifice.

S’approcher du sublime temple aperçu à l’horizon.

Être ébahi par la splendeur et la majesté de l’époustouflant temple sikh de Gurudwara Sahib. Tomber sous le charme des lieux dont l’architecture nous introduit à la dimension spirituelle omniprésente en Inde.

Apprendre en discutant avec quelques passants qu’un unique grand temple dédié à Brahma existe en Inde et qu’il se trouve justement à Pushkar juste sous vos yeux. Entrevoir alors la foule immense et patiente qui attend à l’entrée pour aller y prier.

Se réserver un peu de temps pour découvrir aussi de magnifiques petits temples bien gardés et toujours bien décorés.

Etre saisi par l’architecture dravidienne toujours aussi fascinante du temple Jaïn de Rangji.  Estimer le travail des hommes qui, portés par leurs croyances, ont trouvé l’énergie et le talent d’ériger des monuments dont la finesse et le souci du détail nous interpellent sans cesse.

Il sera malheureusement impossible de visiter les quelques 400 temples de la ville…

… et des collines alentour. Ce sera l’occasion de revenir une prochaine fois pour en découvrir de nouveaux…

…comme les temples de Savitri et de Pap Mochan qui dominent la ville tout en haut des collines .

Prochain épisode à la découverte des ghats de Pushkar, c’est par ici : https://nathjy.travel.blog/2021/02/19/pourquoi-sejourner-a-pushkar/

Et si vous avez aimé, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste un peu plus bas 😉

Par Nathalie

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Leycuras dit :

    Voyage de rêve

    Aimé par 1 personne

  2. Amal dit :

    Merci pour ce bain de foule et cette communion

    Aimé par 1 personne

  3. jocelynmeurice dit :

    Et elle a eu lieu quand cette belle visite ?
    Bizoux ziboux et toujours plus loin.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s